S’orienter vers des écoles de formation

Sur les formations en sciences marines

Les métiers de la mer, un secteur qui recrute :

 

Devenir chercheur ou ingénieur

S’orienter

– Après un Baccalauréat scientifique, vers les Universités en y préparant un Doctorat d’Université en océanographie (biologie, géologie, géophysique…), ou un Master 2 (droit des affaires maritimes à Brest, exploitation des ressources vivantes côtières à Caen…) ;

– Après un baccalauréat scientifique, vers une grande école d’ingénieurs à l’issue d’une école préparatoire de deux ans : Polytechnique, Agro, Ecole des Mines, Centrale, Ecole Normale supérieure de spécialité… ;

– Après un Bac + 2, vers le Master européen de chef de projet en aquaculture au Creufop de Montpellier (formation permanente).

 

Spécialisations en océanographie

Elles n’existent qu’à partir des niveaux master, ou en option de dernière année de quelques écoles d’ingénieurs (ENSTA, Ecole centrale, ESIM…). A titre d’exemple, l’Université de Bretagne Occidentale (UBO) à Brest propose des masters et des doctorats en océanographie.  – Masters « Science de la Mer » proposés à l’Institut universitaire européen de la mer (IUEM) à Brest.

 

Liens vers des universités proposant des disciplines liées à la mer

Liens vers des écoles d’ingénieurs

  • Ecole Nationale Supérieure de Techniques Avancées (ENSTA) à Paris
  • Ecole Centrale de Marseille (EGIM)
  • Ecole Centrale de Nantes
  • Institut des Sciences de l’Ingénieur de Toulon et du Var (ISITV)
  • Pôle Halieutique Agrocampus Ouest de Rennes
Publicités